Close
0
  • Bigorre Mag - Béarn Mag

Rencontre avec cosplayeuse

Légèrement sautillant, le regard naïf, il se dirige vers moi, sorte de petit bonhomme aux cheveux gris. Chaussons rouge vif aux pieds, son aspect mi-chic mi-débraillé le rend attendrissant. Il se présente : Juuzou Suzuya. 

« Il sort tout droit du manga Tokyo Ghoul, explique la cosplayeuse. C’est un inspecteur chargé d’enquêter et d’éliminer les goules, qui ont une apparence totalement humaine mais sont anthropophages. C’est un personnage perturbé par un passé très sombre. J’aime son apparence loufoque, et son histoire me touche. C’est un de mes premiers cosplays. Sa tenue est composée de vêtements retouchés. Il y a un gros travail sur le maquillage, qui me prenait entre 5 et 9 heures au début : les motifs rouges sur la peau sont des morceaux de laine coupés et collés un par un au latex. » 

Comment êtes-vous venue au cosplay ? 

Je fais du cosplay depuis février 2015. Un jour, une amie m’a emmenée dans une convention, et j’ai eu un déclic ! C’est le côté artistique qui m’a attirée au départ. J’ai toujours aimé les travaux manuels, alors l’idée de créer un costume intégralement m’a tout de suite séduite.

Vous êtes traductrice dans « la vraie vie ». 

Que représente le cosplay pour vous ? 

C’est un loisir… qui me prend beaucoup de temps ! Je suis toujours en train de travailler sur un ou plusieurs cosplays, de partir en quête du matériel nécessaire à sa fabrication, ou de participer à un shooting photo. Et dès que je regarde une série ou un film, je me demande quel personnage je pourrais incarner !

Vous participez à de nombreuses conventions en France et en Europe. A quoi ressemble ce genre d’événement ? 

Ce sont des rassemblements autour de la culture japonaise (et parfois aussi des comics et des séries américaines). On y trouve des animations de karaoké, arts martiaux, concours cosplay… ainsi que des stands vendant des goodies officiels ou amateurs. On y rencontre des comédiens de doublage. Chaque convention a une ambiance particulière. En France j’aime particulièrement le Japan Tours Festival (à Tours) et Japan Party (à Paris). J’ai aussi beaucoup aimé aller à Dokomi, à Düsseldorf, en Allemagne. J’attends avec impatience Paris Manga, à Paris.

Que vous apporte le cosplay d’un point de vue personnel ? 

Je me suis constitué toute une bande d’amis que j’ai rencontrés au fil des conventions et que je vois très régulièrement, pour le cosplay ou non. Nous échangeons nos astuces pour la confection des costumes. Si on participe à un concours, il doit être impeccable, et il faut également préparer la prestation, la bande son, les décors. J’ai appris à coudre, à me maquiller, à couper et coiffer des perruques, à utiliser tout un tas d’outils, dont je ne connaissais pas l’existence, pour fabriquer des accessoires… Je suis devenue une pro du bricolage !

Instagram : skyheart cosplay

Related Posts