Close
0
  • Bigorre Mag - Béarn Mag

Pêches Roussanne la reine des marchés moneinchons

Il y a quelques décennies, elle avait presque disparue de la circulation. Tout au plus la trouvait-on sur quelques rares étals de marchés, où les connaisseurs se bousculaient pour en commander une poche ou un plateau ; il se dit qu’ils lui trouvaient un goût supérieur aux autres pêches… Maintenant qu’il s’en vend davantage, on peut vous le dire : les connaisseurs en question avaient effectivement raison !

Typique de la région de Monein, la Pêche Roussanne a besoin de deux choses pour s’épanouir à son aise : de soleil, naturellement, qui de ses rayons lui apporte son sucre, et des terroirs caillouteux que l’on trouve spécifiquement sur les coteaux béarnais, ces terroirs caillouteux où petit et gros Manseng expriment de leur côté le meilleur de ce qu’ils ont à donner dans les vins du Jurançon…

En voie d’extinction

Il s’en est fallu d’un cheveu pour que l’on n’entende plus jamais parler de la Roussanne. Au début des années 2000, il ne restait dans les environs de Monein plus que quelques arbres, mais heureusement, la volonté de quelques-uns, et notamment celle de Marie-José Cazaubon – actuelle présidente de la coopérative SCA les Vergers de Monein, a permis de la ressusciter. Il aura fallu tout de même faire appel aux connaissances de l’Institut national de la recherche agronomique de Bordeaux pour réapprendre à apprivoiser ce fruit tout de rondeur et de fraîcheur…

La Roussanne, caractéristiques

On la reconnaît à sa rondeur, à son beau dégradé qui s’étalonne du jaune au rouge vif, à sa chair orangée, au fait qu’elle soit bien juteuse et sucrée… Concernant ces deux derniers éléments, il faut dire qu’elle profite aussi de sa commercialisation en circuit court : sitôt cueillie (entre mi-juillet et mi-août), et cueillie mûre à point, elle est présentée dans les marchés et chez les producteurs directement au consommateur. Voilà pour sa fraîcheur. Quant au reste, on la trouve aussi sous forme de fruits au sirop et sous forme de nectar, nectar avec lequel elle a d’ailleurs obtenu une médaille de bronze en 2012 au Concours Général agricole de Paris…

La fête de la Roussanne !

Monein est tellement fier de sa pêche qu’il lui organise depuis quelques années une fête ! Celle-ci tombera cette saison le 13 juillet, jour au cours duquel le marché de Monein, place Henri Lacabanne, lui sera entièrement dédié. Si vous voulez découvrir de vous-même son goût savoureux, c’est l’occasion idéale pour le faire. Sinon vous pouvez également rendre visite à l’un des producteurs (dont notre partenaire, Robert Montesquieu, cf. p.32) : leurs adresses sont renseignées sur www. coeurdebearn.com ; ils seront probablement ravis de vous vendre le fruit de leur travail…

Texte : Joseph C. Lacour

Related Posts