Close
0
  • Bigorre Mag - Béarn Mag

Club DCK65 KMRED Self Defense : l’art de parer à toutes éventualités…

On ne vous le souhaite pas, naturellement, mais il peut arriver que l’on se trouve, au cours de son existence, confronté à une situation dangereuse vous opposant à un agresseur qui tente d’attenter à votre intégrité physique. L’agression, en général, ne dure que quelques dizaines de secondes : il vous faut réagir. La self defense vous permet de savoir comment faire au mieux pour vous extirper de ce mauvais pas…

DCK65 : la méthode KMRED

La self defense est un sport en plein développement, qui convainc chaque jour de plus en plus d’adeptes. On la pratique bien sûr pour différentes raisons, mais, tout de même, principalement pour anticiper l’éventualité d’une agression, et apprendre à comment y répondre. Cet objectif, finalement très simple, c’est celui de la méthode KMRED (pour Krav Maga Recherche Evolution Développement), enseignée dans les Hautes-Pyrénées par le club DCK65, à Orleix et, depuis cette année, à Bordères-sur-l’Echez. « La méthode KMRED reprend la philosophie du Krav Maga [ndlr : une discipline de self defense israélienne], mais elle s’en détache de par sa meilleure prise en compte de la réalité de ce qu’est véritablement, dans la vraie vie, une agression. On se veut crédible vis-à-vis d’un contexte réaliste » affirme Damien Constantin, professeur et fondateur du DCK65. « De ce fait, on évite les exercices où l’on anticipe trop le geste de l’agresseur, anticipation qui correspond rarement à ce que sera effectivement ce geste dans la réalité. On travaille davantage sur le conditionnement de l’acte réflexe. »

Un sport utile, un sport efficace

C’est de cette prise en compte de la réalité que découle l’incroyable efficacité de la méthode KMRED. D’ailleurs, ne vous fiez pas au titre, si K et M sont effectivement les initiales de Krav Maga, le KMRED va piocher dans différentes disciplines et sports de combat tout ce qui peut être utile à son objectif principal, la self defense. Sont ainsi convoqués boxe anglaise, muay thai, taekwondo, judo, lethwei (boxe des neuf armes)… « L’idée est de récupérer dans ces disciplines les gestes les plus efficaces et les plus appropriés à la self defense. Avec le KMRED, on ne va pas apprendre dix mille techniques, ce n’est pas le but. On va aller tout de suite à l’essentiel, pour que l’enseignement trouve immédiatement son application, même parmi ceux qui découvrent la méthode. »

Le travail cardio est également un fondement du KMRED. « En situation d’agression, on constate une augmentation des palpitations et un resserrement de la cage thoracique. Si vous n’avez pas un minimum de condition physique vous avez un handicap vis-à-vis de l’agresseur… ». Hors sa finalité première, la self defense, le KMRED est donc un sport très complet pour qui veut se maintenir en forme.

Un sport pour tous

« Absolument tout le monde peut pratiquer notre méthode d’entraînement. Dans la team ado de notre club à Orleix, les plus jeunes ont 8-9 ans, et le doyen du club a 60 ans » s’amuse Damien Constantin. Le KMRED est par ailleurs une discipline avec une forte représentation féminine, presque la moitié de ses pratiquants sont des femmes. Mais, plus globalement, c’est un sport où se sentiront bien tout ceux qui veulent se réunir autour de vraies valeurs, et notamment celle de convivialité : « Au DCK65, l’ambiance est joyeuse, et on est tous convaincus que l’on peut travailler sérieusement sans pour autant se prendre au sérieux… »

On conclura avec la devise du KMRED : « Être ou paraître, nous avons choisi. Élève un jour, élève toujours » ; un appel à l’humilité, qui dit bien que l’on peut répondre à la violence par finalement plus qu’une simple méthode de self defense, KMRED s’affirmant comme une véritable philosophie de vie…

Club DCK65 KMRED

à Orleix et à Bordères-sur-l’Echez

www.DCK65-groupeKMRED.fr

Related Posts