Close
0
  • Bigorre Mag - Béarn Mag

Boulevard des airs, petit groupe Tarbais deviendra grand !

Vous n’avez pas pu passer à côté de la nouvelle ; en ce mois de septembre, Boulevard des Airs sort son quatrième album, Je me dis que toi aussi, et fait un véritable carton !

Le groupe tarbais se hisse en troisième place des charts France, et vend en première semaine deux fois plus de CDs qu’il n’en avait écoulé sur la même période pour Bruxelles (album pourtant certifié double disque de platine avec plus de 200000 exemplaires vendus). L’arithmétique est une science exacte : BDA, dont on disait il y a quelques mois encore que c’était l’une des formations à propos de laquelle on pouvait nourrir le plus d’espoir dans le paysage musical français, est en passe de devenir tout simplement une référence… Le Mag est allé à la rencontre de Sylvain Duthu, l’un des deux chanteurs, pour lui demander comment le groupe vit ce très vif succès.

L’une des choses les plus remarquables lorsqu’on rencontre un des membres de Boulevard des Airs, c’est de constater que, malgré la réussite, le groupe a véritablement su rester simple… Il n’a surtout pas oublié d’où il vient, et Sylvain Duthu, lorsqu’on lui demande de raconter la genèse de BDA, évoque avec un rien de nostalgie les débuts à Marie Curie, en 2004 ; car c’est effectivement dans ce lycée tarbais que commence l’aventure et que se forme le noyau dur du groupe avec Sylvain Duthu, Florent et Jean-Noël Dasque, Laurent Garnier et Jérémie Planté. « La naissance de BDA, c’est vraiment Tarbes, d’abord sans ambitions particulières si ce n’est de répéter le dimanche et réaliser nos premières compos. Et puis très vite les premiers concerts, d’abord dans le self de tel lycée, à la fête de fin d’année de Marie Curie, à la fête de la musique à Tarbes, et puis petit à petit dans des festivals de taille modeste, en Bigorre et de plus en plus loin… » raconte Sylvain. « Et puis, en 2011, tout change : c’est le premier single, le premier album, la première tournée ; c’est là que tout commence… »

Succès national et ancrage local

Depuis, il y a eu trois autres album, de très nombreux concerts, la tournée française des Zéniths après la sortie du disque Bruxelles… BDA ne s’accorde que peu de répit, mais quand il prend des vacances, c’est dans la ville de Tarbes qu’il se repose. « C’est de là qu’on vient. Si la plupart des membres du groupe ont fait leurs études à Toulouse, on a tous fini par revenir à Tarbes. On est très souvent en tournée, très souvent ailleurs, alors quand on est en off c’est à Tarbes que l’on récupère. Et que l’on travaille aussi : c’est à Tarbes que toutes les chansons de notre dernier album ont été composées et écrites, chez les uns et chez les autres. C’est à cet endroit que notre inspiration s’exprime. »

Amis d’ailleurs…

Cela n’a pas empêché que le groupe ait envisagé des collaborations en dehors de sa géographie d’origine. Dernière en date, la chanson co-interprétée avec Vianney, Allez Reste. « La rencontre avec Vianney, c’est un coup de chance, comme ça avait été le cas avec Zaz il y a quelques années. Notre agent de presse était également celui de Vianney et on a été parmi les premiers à écouter les maquettes de ce mec qui sortait de nulle part. C’est devenu très rapidement un ami ; quand on a fait l’album on a pensé à lui et à personne d’autre. » Autre rencontre : Lionel Capouillez, qui s’est occupé du mixage de Je me dis que toi aussi « quelqu’un qui a fait ses preuves, puisque c’est entre autres le mixeur de Stromae… »

Influences pour le dernier album

Et effectivement, quand on écoute les différents opus de Je me dis que toi aussi, on ressent l’influence du dandy belge, incontournable aujourd’hui dans la chanson en langue française : « quand on voit Stromae sur scène, on se dit vraiment qu’il faut qu’on bosse » reconnaît Sylvain Duthu. « Mais il n’y a évidemment pas que Stromae : des groupes que l’on a vus en live, comme Manu Chao, Jane Smoker, Bring Me the Horizon pour le métal, nous ont tous donné à penser que l’on avait vraiment encore du boulot à fournir… »

Projets, concerts à venir

Une fois que sera terminée la période promotionnelle de Je me dis que toi aussi, il sera temps pour BDA de reprendre la route… Une longue tournée nationale attend le groupe à partir de février 2019, tournée durant laquelle ils passeront notamment à la Gespe à Tarbes (22/02) et au Zénith de Pau (30/11). Profitons-en pour évoquer aussi un projet mené par Sylvain Duthu avec la comédienne Violeau : un spectacle à destination du jeune public (dès 5 ans) produit par Le Parvis, intitulé Quand j’étais petit j’étais une limace, et présenté le 19 décembre à 15h et 19h30 au Théâtre des Nouveautés à Tarbes. Sacré planning ! Mais c’est en persévérant et à force de travail que l’on réussit et qu’on se fait connaître, ainsi que le prouve le parcours de BDA. Et ce n’est pas Sylvain Duthu qui nous dira le contraire…

Amis d’ailleurs…

Cela n’a pas empêché que le groupe ait envisagé des collaborations en dehors de sa géographie d’origine. Dernière en date, la chanson co-interprétée avec Vianney, Allez Reste. « La rencontre avec Vianney, c’est un coup de chance, comme ça avait été le cas avec Zaz il y a quelques années. Notre agent de presse était également celui de Vianney et on a été parmi les premiers à écouter les maquettes de ce mec qui sortait de nulle part. C’est devenu très rapidement un ami ; quand on a fait l’album on a pensé à lui et à personne d’autre. » Autre rencontre : Lionel Capouillez, qui s’est occupé du mixage de Je me dis que toi aussi « quelqu’un qui a fait ses preuves, puisque c’est entre autres le mixeur de Stromae… »

Influences pour le dernier album

Et effectivement, quand on écoute les différents opus de Je me dis que toi aussi, on ressent l’influence du dandy belge, incontournable aujourd’hui dans la chanson en langue française : « quand on voit Stromae sur scène, on se dit vraiment qu’il faut qu’on bosse » reconnaît Sylvain Duthu. « Mais il n’y a évidemment pas que Stromae : des groupes que l’on a vus en live, comme Manu Chao, Jane Smoker, Bring Me the Horizon pour le métal, nous ont tous donné à penser que l’on avait vraiment encore du boulot à fournir… »

Projets, concerts à venir

Une fois que sera terminée la période promotionnelle de Je me dis que toi aussi, il sera temps pour BDA de reprendre la route… Une longue tournée nationale attend le groupe à partir de février 2019, tournée durant laquelle ils passeront notamment à la Gespe à Tarbes (22/02) et au Zénith de Pau (30/11). Profitons-en pour évoquer aussi un projet mené par Sylvain Duthu avec la comédienne Violeau : un spectacle à destination du jeune public (dès 5 ans) produit par Le Parvis, intitulé Quand j’étais petit j’étais une limace, et présenté le 19 décembre à 15h et 19h30 au Théâtre des Nouveautés à Tarbes. Sacré planning ! Mais c’est en persévérant et à force de travail que l’on réussit et qu’on se fait connaître, ainsi que le prouve le parcours de BDA. Et ce n’est pas Sylvain Duthu qui nous dira le contraire…

Photos : Cedrick Nöt

Related Posts