Close
0
  • Bigorre Mag - Béarn Mag

Le Jardin enchanté

Chaque année, du 1er décembre au 2 janvier, la rue du Docteur Gauté, à Séméac, s’anime des 18h. Toutes générations confondues, on patiente devant le n˚8, une belle demeure a la façade illuminée. Normal, me direz-vous, c’est bientôt Noel ! Oui mais… Il y a décoration et décoration. Prenez la peine de sonner et André Rumeau vous ouvrira les portes d’un endroit surprenant. Le devant de la maison n’est qu’une entrée en matière. Car c’est à l’arrière, dans le jardin, que le plus merveilleux reste à voir… 

A peine tourné au coin de la maison, la magie opère. Les yeux s’écarquillent devant une explosion de couleurs et de lumières qui clignotent. 385 guirlandes de 40 m partent à l’assaut des arbustes et arbres jusqu’à 28 m de haut ! 66 animaux lumineux se pavanent sur la pelouse, sous le regard ébahi des enfants. Une crèche, un dauphin qui flotte dans un bassin, le jardin tout entier est investi de la féerie de Noël. « Tous les ans, j’installe des nouveautés, se réjouit André. Cette année un mouton et un panda, les petits vont adorer ! Je varie les installations, les thèmes, je renouvelle les décorations d’environ 30 %. Les gosses aiment se faire prendre en photo devant le gros ours. » Madame Rumeau, Christiane, « sa fée Lumière » comme il l’appelle, soutient le « dada » de son mari et n’est pas la dernière à avoir des étoiles dans les yeux… Mais comment cet ancien pâtissier de la rue Maréchal Foch à Tarbes (Pâtisserie Cayrefourcq) est-il tombé dans cette passion ? « Il y en a qui aiment faire collection de timbres, moi mon hobby c’est les décorations de Noël ! J’ai toujours adoré les vitrines décorées. J’ai commencé par quelques guirlandes, ça faisait plaisir aux enfants qui passaient, et puis petit à petit j’en ai rajouté, d’abord devant la maison, et puis dans tout le jardin… Quand les gens rentrent pour la première fois, ils ne s’attendent pas à ce qu’il y a derrière ! Avec ma femme, on a plaisir à faire plaisir. Le bonheur des gens, quand ils voient ça, c’est notre récompense. C’est un bonheur partagé. » 

Mais quid de l’envers du décor ? Car des installations pareilles, c’est du boulot ! « Je fais tout moi-même. J’y suis tous les jours depuis le 8 août ! Il faut penser aux installations longtemps en amont. Je transforme les personnages solaires en électriques. Il faut isoler et camoufler les fils afin que ce soit le plus propre possible. J’installe 21 tableaux électriques avec chacun son disjoncteur, plus une commande générale. Je branche au fur et à mesure pour vérifier que tout fonctionne. Tout est sécurisé, et sous surveillance grâce à des caméras. Il n’y a jamais eu ni problème ni dégradation. »  

Quand les gens rentrent pour la première fois, ils ne s’attendent pas à ce qu’il y a derrière ! Avec ma femme, on a plaisir à faire plaisir. Le bonheur des gens, quand ils voient ça, c’est notre récompense. C’est un bonheur partagé. 

André est ingénieux, et donne volontiers des explications aux visiteurs impressionnés, dévoilant certaines de ses astuces, comme la roue de vélo au sommet d’un arbre pour réunir les guirlandes, ou un système de poulie et de perche de piscine pour en hisser d’autres à 28 m de haut. Car, depuis peu, il ne grimpe plus aux arbres… Dès février, le jardin extraordinaire d’André et Christiane retrouvera sa nature. André passera plus d’un mois à tout démonter et ranger. Jusqu’à l’été prochain. Quelle jolie idée insolite pour attendre Noël ! Les grands prennent prétexte d’accompagner les enfants, mais la capacité de s’émerveiller n’a pas d’âge !

En 2017, plus de 5 000 personnes ont partagé la magie des lieux. Viendrezvous grossir les rangs cette année ? Et en repartant, après un dernier regard aux cèdres en habits de lumière, vous n’aurez qu’une idée en tête : revenir l’année prochaine !

Du 1er décembre au 2 janvier, de 18h à 20h30 8, rue du Docteur Gauté à Séméac
Entrée gratuite.
Si vous souhaitez faire un don, une urne est à votre disposition à la sortie. André et Christiane reverseront les gains à une association.

Related Posts